OUVRY lance la fabrication d’un masque de protection contre le coronavirus

Accueil / information / OUVRY lance la fabrication d’un masque de protection contre le coronavirus
OUVRY lance la fabrication d’un masque de protection contre le coronavirus

Lancement de la fabrication d’un masque de protection contre le coronavirus


Ouvry lance la fabrication d’un masque de protection contre le coronavirus-Covid 19 à la demande des forces publiques, d’unités de secours et des autorités (Défense, Direccte, Intérieur…). Ouvry adapte ainsi un produit existant, son « demi masque anti-odeur et projections ».

La société mobilise en conséquence sa supply chain et adapte ses capacités industrielles pour démarrer dès lundi 23 mars une première production de 5 000 masques. Le produit qui sera livré en vrac par sachets de 50 intégrera entre autres, une brique technologique utilisée dans le gant de décontamination DECPOL, un non tissé « 3D » hyper absorbant et filtrant les particules (biologiques) à travers ses pores.

Ouvry met ainsi à disposition de la collectivité ses compétences dans ce domaine. En parallèle, Ouvry poursuit cette fin de semaine les activités de fabrication de lingettes de décontamination DECPOL.

Précisions

Quelle que soit la dangerosité du coronavirus-Covid 19, les masques chirurgicaux et FFP2 qui équipent les personnels médicaux restent de conception assez simple. La plupart des équipements de protection NRBC que la société Ouvry conçoit et réalise répondent à un besoin de protection face à des risques contre les agents chimiques de guerre, les agents biologiques comme par exemple Ebola, qui nécessitent une protection corporelle, ainsi que contre les particules radiologiques de très haute toxicité, notamment lors de catastrophe industrielle. Des unités hospitalières et des services de secours en sont déjà dotés pour ce risque NRBC.

Prenez soin de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X