Les grandes épidémies et pandémies au cours du temps : une revue chronologique simplifiée et leur classement en fonction de leur gravité

Accueil / blog / Les grandes épidémies et pandémies au cours du temps : une revue chronologique simplifiée et leur classement en fonction de leur gravité
Les grandes épidémies et pandémies au cours du temps : une revue chronologique simplifiée et leur classement en fonction de leur gravité

De quoi est-il question ?

L’épidémie de Covid-19 que nous subissons actuellement, n’est pas la première apparue dans le monde, et loin de là !

Nous allons faire un tour d’horizon des épidémies et pandémies qui se sont déroulées dans le passé et les classer en fonction de leur gravité.

Définitions

Qu’est-ce qu’une épidémie ?

L’apparition d’une maladie à grande échelle dans une région particulière est appelée épidémie. Si elle s’étend à une zone plus vaste, on parle alors de pandémie. Ces maladies sont dites transmissibles si elles se propagent au sein de la population par l’intermédiaire d’un micro-organisme comme une bactérie ou un virus.

L’ épidémie est déclarée lorsque la maladie se propage à une large zone, infectant un grand nombre d’individus dans une zone géographique relativement étendue. Lorsque les efforts pour contenir la maladie deviennent insuffisants l’épidémie se déclare.

Elle se propage à de nombreuses personnes au sein d’une même communauté ou une localité particulière.

Qu’est-ce qu’une pandémie ?

Les pandémies représentent le stade final de la progression d’une maladie et désignent une maladie internationale qui échappe à tout contrôle. Les pandémies surviennent lorsqu’une épidémie se propage dans plusieurs pays. La Covid-19 est un excellent exemple de pandémie, car la maladie a commencé à un niveau modeste (quelques cas puis une épidémie à Wuhan), avant de progresser vers des niveaux épidémiques et pandémiques en quelques mois. Si les pandémies peuvent éventuellement être contrôlées avec le temps, elles nécessitent des efforts considérables pour être enrayées.

Ces épidémies et pandémies apparaissent et s’étendent lorsque le microbe, nouvellement apparu, atteint une population naïve sans immunité, ni naturelle, ni vaccinale. C’est typiquement le cas de la Covid 19. En revanche, lorsque la population est immunisée (immunité collective), le germe ne circule plus et la maladie endémique s’éteint progressivement pour ne circuler qu’à bas bruit comme dans le cas de la rougeole, la tuberculose, la lèpre ou même la variole laquelle, grâce à la vaccination, n’existe plus à la surface du globe.

Les différentes épidémies

Si on a des preuves que des grandes épidémies, en particulier de peste, ont eu lieu pendant l’époque néolithique tardive et à l’âge de bronze jeune (4800 – 3700 av. J.-C.), décimant des populations entières, on ne traitera ici que celles qui ont eu lieu à l’ère actuelle.

Les pestes

Les pestes qui n’en sont pas ! On leur a donné le nom de « peste » signifiant en latin « fléau ». Maintenant, le terme de peste est réservé à la maladie donnée par une bactérie « Yersinia pestis ».

La peste d’Athènes 430 av. J.-C.

Cette épidémie qui s’est déroulée pendant la guerre du Péloponnèse s’est étalée sur 5 ans et a ravagé le peuple Athénien. Ce n’est pas une « vraie peste » puisque qu’elle n’est pas due à la bactérie Yersinia pestis.

La peste d’Antonin qui a tué plus de 5 millions de personnes de l’Empire Romain pendant les années 165-180 est très certainement due à des virus comme la variole ou la rubéole. Elle a tué plus d’un tiers de la population romaine et a décimé l’armée de l’Empire. En affaiblissant l’économie et la suprématie militaire, elle est très probablement à l’origine du déclin de l’Empire Romain.

Les vraies pestes

La peste de Justinien ou première pandémie

Pendant les années 541-542 elle dévasta entre 30 et 50 millions de vie dans l’Empire Byzantin sous le règne de Justinien le Grand. L’Empire s’est effondré avec la disparition de ce dernier. Cette première pandémie présente quelques résurgences jusqu’au milieu du VIIIe siècle.

La peste noire : 1346-1353 ou deuxième pandémie.

Elle est née en Chine, a voyagé par la route de la soie jusqu’en Asie Mineure et en Europe. Elle a sévi en Europe pendant cinq ans, de 1347 à 1351, et a dévasté plus de 50 % de la population du continent européen de cette époque. On rapporte que plus de 200 millions de personnes sont mortes à cause de cette maladie. Il s’agit de la pandémie la plus meurtrière de l’histoire de l’humanité.

Epidémie de variole au Japon : 735-737

L’épidémie de variole japonaise, qui s’est déroulée de 735 à 737, a touché la plupart des régions du Japon, tuant environ 1 million de personnes, soit un tiers de la population japonaise de l’époque avec des répercussions sociales, économiques et religieuses importantes dans tout le pays.

Les épidémies du nouveau monde

Elles ont envahi le nouveau monde dès sa découverte en 1492.

La variole : 1520

Inconnue du nouveau monde elle a été introduite par les conquérants en 1520 et a tué 56 millions de personnes (soit ¼ à ½ de la population du centre du Mexique), entraînant la chute de l’Empire Aztèque.

L’épidémie de cocoliztli 1545-1548

En langue Aztèque ce terme signifie, « ravageur, fléau… »

C’est très certainement une fièvre hémorragique virale qui a tué en 3 ans 10 à 12 millions de personnes en l’espace de 3 années, éliminant 80 % de la population de la Nouvelle Espagne (soit, proportionnellement, un bilan encore plus catastrophique quecelui de la peste noire en Europe).

Les pestes européennes des XVIIe et XVIIIe siècles sont des résurgences de la deuxième pandémie de peste noire : peste de Lyon 1628, peste de Milan (1629-1631), peste de Londres (1655), peste de Marseille (1720-1723), peste Russe (1770) et autres.

Ces pestes qui se terminent vers la fin du XVIIIe siècle, ont fait aux alentours de 3, 6 millions de morts.

Le choléra 1817-1923

On estime à 1 million de morts du choléra pendant les 6 pandémies qui se sont déroulées successivement de 1817 à 1923. Nous sommes actuellement dans le 7eme pandémie qui a débuté en 1961.

La 3ème pandémie de peste : 1877-1945

Commencée à Yunann en Chine en 1855 elle a envahi le monde entier faisant 12 millions de morts uniquement en Inde et en Chine.

Les grippes

A partir du XIXe siècle les grippes ont commencé à se répandre grâce à l’urbanisation rapide et l’industrialisation.

  La grippe Russe, 1889-1890 (virus influenza H2N2) a tué près d’un million de personnes

  La grippe Espagnole, 1918-1920 (virus influenza H1N1) a sévi en 2 vagues, la seconde étant bien plus meurtrière que la première. La mortalité a été revue à la hausse puisqu’on estime maintenant à près de 50 millions de personnes décédées de cette grippe. Malgré le choc immense qu’elle a provoqué dans les esprits, elle a rapidement disparu au point d’être partiellement oubliée.

   La grippe asiatique, 1957-1958 (virus influenzae H2N2). Elle a principalement fait des ravages en Asie et les Etats-Unis en faisant près d’un million de morts.

    La grippe de Hong Kong, 1968-1970 (virus influenzae H3N2) : 1 million de morts

Le SIDA 1981-

C’est la plus ancienne des pandémies de l’ère moderne. Le virus HIV est responsable de la mort de pratiquement 35 millions de morts.

Les pandémies du nouveau millénaire

   Le SARS (Virus Sars-cov 1) 2002-2004, 770 morts sur le continent Asiatique

   Le virus EBOLA a tué environ 11.000 personnes durant les années 2014-2016 dans les pays Ouest Africains

   Le MERS (virus MERS-Cov) a tué 850 personnes depuis l’année 2012.

   La COVID-19. La pandémie actuelle est la pandémie la plus meurtrière du XXIe siècle. Elle est également causée par un coronavirus. Elle a touché presque tous les pays du monde. Bien qu’elle ait été identifiée en Chine en novembre 2019, elle s’est propagée à toute l’Europe au cours des mois de mars et avril 2020. A la date du 30 juin 2021 elle avait fait près de 3,9 millions de morts.

Classification en fonction du nombre de morts :

1- Peste noire (1347-1351), 200 millions

2- Variole (1520), 56 millions

3- Grippe espagnole (1918-1919), 40-50  millions

4- Peste de Justinien (541-542) 30-50 millions

5- SIDA (1981-) 25-35 millions

6- 3ème pandémie Peste (1855) 12 millions

7- Peste d’Antonin (165-180) 5 millions

8- Covid-19 (2019-) 3,9 millions de morts

9- Les résurgences de la peste noire XVII et XVIIIe, 3, 6 millions

10- Grippe asiatique 1957-58) 1,1 million

Mais ce classement établi seulement en fonction du nombre de morts est biaisé compte tenu du fait que les populations totales on beaucoup varié en fonction des époques. Un classement plus intéressant peut reposer sur d’autres critères, même si le nombre de décès est l’indicateur principal de l’impact global de la pandémie sur la société. On peut y associer, les taux d’infection et de mortalité car ils sont tous deux révélateurs de la puissance globale de chaque maladie spécifique. On peut y ajouter, et c’est peut-être le plus important, l’impact social, économique et politique de chaque pandémie car tous ces facteurs sont connus pour entraver les efforts de rétablissement de manière substantielle.

Le classement devient alors le suivant

1- La peste noire

2- Le SIDA

3- La grippe espagnole

4- La peste de Justinien

5- La peste d’Antonin

6- La grippe asiatique

7- Le choléra 1852

8- La grippe Russe

9- La grippe de Hong-Kong

10 – Le choléra 1899

Il n’est pas étonnant de constater que la peste noire demeure la plus grande catastrophe pandémique de tous les temps.

Quant au SIDA, compte-tenu des conditions environnementales, sociales, économiques, politiques, il se présente avec une gravité exceptionnelle à cause de son caractère de transmission sexuelle, sa longue période d’incubation puis une évolution lente mettant en oeuvre un dispositif d’immunosuppression de l’organisme, un traitement très difficile à trouver passant d’une monothérapie à une trithérapie avec de nombreux effets secondaires, l’absence d’immunité et de vaccin…

Puis vient ensuite la grippe espagnole qui s’est superposée aux faits de la guerre de 14-18 rajoutant de 40 à 50 millions de morts aux 20 millions dus à la guerre elle-même.

Conclusions

Si l’on divise l’apparition des épidémies et des pandémies en deux, en prenant le XIXe siècle comme point de départ, la première partie est constituée de choléra, de peste, etc. qui accompagnent les guerres et d’autres événements liés à une mauvaise hygiène, tandis que la deuxième partie est plutôt représentée par des grippes qui seraient le résultat de l’urbanisation et de l’industrialisation rapides.

Il est donc évident que les environnements non hygiéniques et la pollution sont à l’origine de la propagation rapide des pandémies. En outre, le développement des transports et des technologies de l’information a fait du monde un village global. Il est évident que la propagation des maladies contagieuses est inévitable. Cependant, les êtres humains devraient adopter une attitude positive en considérant que les pandémies peuvent aller et venir mais que l’humanité est toujours restée en vie elle !

Bibliographie

https://www.visualcapitalist.com/history-of-pandemics-deadliest/

Vallarasi S, S. Regi, Tracking the chronology of epidemics and pandemics, J. Nat. Remed., 21, 2020, 100-105.

Larry Slawson, The 10 worst pandemics in history

https://owlcation.com/humanities/The-10-Worst-Pandemics-in-History

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X