Des POMs très prometteurs !

Accueil / blog / Des POMs très prometteurs !
Des POMs très prometteurs !

Des composés minéraux capables de détruire les agents chimiques neurotoxiques

Des composés minéraux capables de détruire les agents chimiques neurotoxiques
Dans le but d’obtenir des produits décontaminant les agents…

Dans le but d’obtenir des produits décontaminant les agents chimiques de guerre capables d’agir tout en étant fixés à des surfaces, différents composés ont été mis au point ces dernières années. Ce peuvent être des polymères contenant une partie organique comme de la guanidine, de l’acide hydroxamique, de l’o-iodosylcarboxylate ou une oxime. Ces produits se sont révélés efficaces mais la partie organique est instable.

L’utilisation de matériaux inorganiques comme les chélates métalliques, le TiO2, le Zr(OH)4 et les polyoxométalates (POMs) ont été testés. L’attention a été particulièrement portée sur les POMs car ils conviennent parfaitement à la fonctionnalisation des surfaces comme des textiles ou des médias filtrants : soit au moyen des forces électrostatiques soit par de liaisons covalentes. Très robustes ils ne sont pas sujets à la dégradation par les rayons ultraviolets de la lumière par exemple.

Parmi les POMs les plus étudiés actuellement, le PONb ou polyoxoniobate qui a pour formule (Nb6O19)8-, est celui qui présente le plus de densité de charges ce qui est directement lié à sa basicité (figure 1).

L’étude récemment publiée par Kinnan et collaborateurs montre que les agents neurotoxiques organophosphorés sont rapidement inactivés par le polyoxoniobate par remplacement de la liaison P-F par une liaison P-OH (ce qui correspond à une hydrolyse basique)(figure 2).
En revanche, ce composé ne fonctionne pas sur les agents vésicants dont la structure est différente. D’autres publications ont montré que ces agents sont neutralisés par des réactions d’oxydation au contact d’autres structures POMs.

Composés inorganiques, les polyoxoniobates ne se dégradent pas naturellement, se dissolvent aisément et peuvent donc s’incorporer à différentes surfaces, textiles et autres matériaux. Ils sont amenés à jouer un rôle important dans la protection contre les gaz neurotoxiques mortels en étant incorporés dans les médias filtrants ou dans les tenues de protection individuelle.

Fig 1 : Représentation du polyoxoniobate avec en bleu, le Niobium et en rouge l’oxygène

Fig 2 : Décomposition du diisopropyl fluorophosphate par le PONb

Nerve Agent Degradation with Polyoxoniobates
Mark K. Kinnan, William R. Creasy, Lauren B. Fullmer,
Heidi L. Schreuder-Gibson, and May Nyman*
Eur. J. Inorg. Chem. 2014, 2361-2367

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *