Décontamination in vitro de la peau contaminée par du paraoxon (pesticide organophosphoré) au moyen de l’oxyde de cérium nanométrique (CeO2)

Accueil / blog / Décontamination in vitro de la peau contaminée par du paraoxon (pesticide organophosphoré) au moyen de l’oxyde de cérium nanométrique (CeO2)
Décontamination in vitro de la peau contaminée par du paraoxon (pesticide organophosphoré) au moyen de l’oxyde de cérium nanométrique (CeO2)

Les auteurs de cette publication ont comparé les effets « adsorption » et « dégradation » du paraoxon en décontamination cutanée par de l’oxyde de cérium nanométrique en poudre et en solution aqueuse. Les résultats obtenus ont été comparés avec ceux de la terre de foulon et du RSDL

Pour décontaminer la peau d’un produit chimique de guerre ou d’un pesticide organophosphoré les moyens actuellement utilisés sont, la terre de foulon qui agit par déplacement et le RSDL qui déplace et dégrade le contaminant. Ce papier montre qu’il peut exister des solutions alternatives : l’oxyde de Cerium nanométrique peut en être une.

In vitro skin decontamination of the organophosphorus pesticide Paraoxon with nanometric cerium oxide CeO2
Salerno A., Devers T, Bolzinger M-A, Pelletier J., Josse D., Briançon S.
Chemico-Biological Interactions (2016), http://dx.doi.org/10.1016/j.cbi.2016.04.035

Les auteurs de cet article ont testé les capacités d’adsorption et de dégradation de l’oxyde de Cerium nanométrique sur du Paraoxon en décontamination cutanée (modèle peau de cochon).

Deux types de nanoparticules ont été synthétisés par calcination à 500 et 600°C. Les tests de décontamination se sont déroulés avec la forme poudre et la forme aqueuse.

Les auteurs montrent que les processus de décontamination sont extrêmement complexes car il faut tenir compte à la fois des phénomènes d’adsosrption et de dégradation du produit contaminant.

In vitro, l’efficacité de la dégradation du paraoxon par les nanoparticules en solution aqueuse à l’abri de la lumière après 5 heures de contact est de 70 % (t° calcination 500°C) et de 60 % (t° calcination 600°C). Ceci s’explique car la surface spécifique développée est plus importante lorsque la calcination a lieu à 500°C qu’à 600 °C. Ces réactions sont accélérées en présence d’UV, ce qui confirme l’activité photocatalytique du CeO2.
la poudre de CeO2 dont la surface spécifique est inférieure à celle de la terre de Foulon montre des capacités d’adsorption moindres que cette dernière à la surface de la peau. En résultat final le CeO2 poudre est moins efficace que la terre de Foulon dans le processus de décontamination de la peau même si, son pouvoir de dégradation est important (voir plus loin).
L’étude de l’efficacité de la décontamination tenant compte du transfert par adsorption et de la dégradation montre que les formulations liquides, CeO2 aqueux et RSDL sont plus efficaces que les poudres. Le RSDL donnant toutefois des résultats un peu meilleurs que ceux du CeO2 aqueux.
En conclusion,

Les pouvoirs de décontamination de la peau se classent de la façon suivante ; RSDL>CeO2 aqueux>Terre de Foulon>CeO2 poudre.
Pouvoir de dégradation ; CeO2 poudre>RSDL>CeO2 aqueux> terre de foulon (aucun pouvoir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *