"Ils nous protègent, nous les protégeons."

NRBCe : décontamination immédiate. Le point sur RSDL (Reactif Skin Decontamination Lotion)

On résumera ici les nombreuses études scientifiques mettant en évidence l’action du RSDL dans la décontamination des agents chimiques. Les études ont été menées chez l’animal (études physiologiques et toxicologiques) ou in situ (par mesure de la contamination restante) ou par spectrométrie par résonance magnétique nucléaire qui analyse finement les processus chimiques de dégradation des molécules.

La décontamination de la peau est un geste qui a pour but d’empêcher un produit chimique contaminant de pénétrer dans le derme, que ce soit un agent chimique de guerre ou un toxique industriel chimique (TIC). Il faut transférer le produit hors de la peau et, si possible, l’inactiver en même temps afin de ne créer ni contamination secondaire, ni croisée. Le RSDL (Reactive Skin Decontamination Lotion) répond à ces exigences.

La peau
En cas de contamination inattendue sur une peau non protégée par un équipement adapté, la peau constitue la première ligne de défense contre le produit toxique et en particulier le stratum corneum constitué de cellules mortes. Contenant de l’eau, cette couche retient les produits chimiques hydrophiles. Pour atteindre les capillaires sanguins le contaminant doit traverser cette couche protectrice, puis les cellules dermiques et le tissu conjonctif. Cette barrière naturelle permet de retarder certains produits comme les agents neurotoxiques avant qu’ils n’envahissent le système sanguin. D’autre part, les produits vésicants (gaz moutarde, lewisite) ou les acides et bases fortes détruisent directement les couches cellulaires mettant à nu les tissus sous-jacents sur lesquels ils exercent leurs effets toxiques avec des effets secondaires comme le passage dans la peau de volumes importants de liquides. De plus, les produits liposolubles passent très facilement la barrière cutanée grâce aux nombreux lipides contenus au niveau du stratum corneum.
Il est donc indispensable d’agir le plus vite possible afin d’éviter les effets toxiques systémiques (neurotoxiques) ou non.

La décontamination immédiate
Différents moyens de décontamination dite « immédiates » sont mis en œuvre. L’eau ou mieux, l’eau savonneuse, disponible et non couteuse, réalise un transfert du produit de la peau à l’extérieur et agit aussi par dilution. Il faudra néanmoins traiter les effluents nocifs dans un deuxième temps.
L’hydrolyse des produits chimiques est possible en milieu alcalin. L’ion hydroxyle produit une attaque nucléophile au niveau de l’atome de phosphore produisant l’hydrolyse des organophosphorés (OP) et du VX. Des solutions de soude à pH 11 donc sont donc efficaces mais elles ne doivent pas être appliquées à des concentrations supérieures à 0,5 % sur la peau. La détoxification nucléophilique de HD est aussi possible mais elle est très lente à cause de la faible solubilité du toxique dans l’eau. L’oxydation par les produits chlorés comme l’hypochlorite est en revanche possible par génération de charges positives très nucléophiles. Cet agent sera donc préféré puisqu’il agit aussi sur les OP. L’armée américaine utilise beaucoup l’hypochlorite de calcium ou de sodium à 0,5 % pour la décontamination de la peau et à 5 % pour le matériel.
La décontamination sèche consiste à utiliser à adsorbant solide qui se fixe à l’agent toxique liquide en formant avec lui un résidu qui peut être éliminé de la peau. Un certain nombre de produits entrent dans cette catégorie : du sable, du talc, de la terre de Foulon (argile) ou des diatomées par exemple. Ces poudres doivent être récupérées précautionneusement car la fine poussière ou les particules peuvent être inhalées ou se redéposer sur la peau au cours du déshabillage : c’est le phénomène de ré-aérosolisation. Le produit M291 Skin Decontamination Kit (M291 SDK) est une combinaison d’un carbone activé adsorbant et de deux résines échangeuses d’ions neutralisantes. Cette dernière activité est lente et dans la pratique, le produit n’agit que comme un matériel adsorbant.

La décontamination par des produits aqueux
On définit l’efficacité d’un décontaminant liquide comme le temps nécessaire pour enlever tout le produit de la peau. L’efficacité d’une simple douche d’eau vis-à-vis d’un produit aqueux comme du HD est d’environ 90 secondes. Il faut donc développer des produits qui augmentent l’effet "wash-in" c’est à dire qui ne se contentent pas de déplacer le produit mais aussi qui l’adsorbent afin que le contact produit-peau soit le moins long possible.
Une excellente revue sur les principes de la décontamination de la peau est récemment parue (1). Une autre revu fait le point de l’ensemble des traitements actuellement développés contre les empoisonnements aux organophosphorés (2).

Le RSDL
Composition
Ce produit décontamine VX, les agents G, HD et Lewisite. Une oxime inactive l’inhibition de la cholinestérase par les agents neurotoxiques tandis qu’un support glycol solubilise les agents huileux comme le HD tout en le retenant dans le support loin de la peau.
Il est composé d’un mélange de 2,3 butanedione mono-oximate de potassium (KBDO à 1,25 M) à action enzymatique et de 2,3 butanedione mono-oxime (DAM à 5%) dans un support de polyéthylene glycol monométhyl ether (PME) dans l’eau.
Le produit gèle entre 0 et 5°C et est inactivé à 200°C. Son pH est alcalin, entre 10,35 et 10,85. La solution imprègne une éponge à usage unique qui lui est spécifique.
Sécurité
Le produit n’est pas destiné à être appliqué sur les yeux, les muqueuses, les blessures ou la peau abimée. Cependant, le DAM pénètre dans la peau ce qui lui permet d’agir sur le toxique avant que celui-ci n’atteigne le système vasculaire mais, il a été montré qu’il n’est ni tératogène, ni génotoxique. Injecté en intraveineux, il donne des effets toxiques sérieux, c’est pourquoi il est conseillé de ne pas utiliser le produit en quantité excessive ni pour une décontamination totale du corps. Des irritations de la peau ont parfois été constatées après l’application c’est pourquoi, lorsque c’est possible,il faut rincer à l’eau la partie traitée lorsque c’est possible.
Efficacité
Toutes les études ont été menées chez l’animal, sur les agents neurotoxiques (G et Vx), et les vésicants (HD). In vivo, ce sont les porcs, les cobayes ou les lapins qui ont été les plus utilisés. L’efficacité peut s’exprimer en morbidité (toxi-syndrome cholinergique, altération de la peau (HD), mortalité (DL50, TL50), mesure biochimique de la toxicité (% inhibition de la cholinestérase (ChE)) et le rapport de protection (PR). Le tableau 1 tiré de la publication de Schwartz et al. montre que dans tous les cas, RSDL est significativement plus efficace en décontamination immédiate (2 minutes), que les produits comparables comme M291, eau de Javel, eau savonneuse et terre de foulon.

Tableau 1 issu de la référence 3
FE : Terre de foulon

RSDL est aussi le produit le plus actif lorsque la décontamination est retardée (après 30 minutes).
Dans cette revue, le produit n’a pas été testé contre les TICs et les TIMs mais les similitudes de structure entre les OP et des pesticides permet de penser que RSDL peut être efficace sur ces derniers.

Efficacité du RSDL contre d’autres produits toxiques
Les auteurs d’un article sous presse (4) ont testé RSDL contre 13 agents pesticides et 9 agents neurotoxiques au moyen de de la spectroscopie par résonance magnétique nucléaire. Cette méthode permet de suivre la dégradation chimique des produits et de tracer des cinétiques. Les résultas montrent que tous les agents G ont été dégradés avec une demi-vie inférieure à 30 secondes menant à une dégradation totale en moins de 3 minutes. En revanche, la demi-vie de la dégradation des agents V est mesurable et un peu plus longue (maximum 440 secondes pour le VE). Sur les 13 pesticides testés, 9 sont dégradés très rapidement (demie-vie inférieure à 30s) et seulement 4 ont des demi-vies supérieures (maximum 549 sec pour l’Ethotrophos). Cette technique a aussi montré que les réactions de dégradation n’étaient pas toute semblables et que les voies de dégradation dépendaient de la structure de la molécule à détruire.
Il a aussi été montré (5) que RSDL est actif vis-à-vis des produits suivants : Parathion, Paraoxon, Parathion-methyl, Malathion, Malaoxon, Chlorpyrifos
En revanche, il n’y a aucune donnée concernant des produits tels que les hydrocarbures de pétrole, les produits de l’agrochimie et ceux de l’industrie. Une publication récente (6) donne quelques résultats vis-à-vis du O-cresol et de l’acrylonitrile mais elle ne mesure que la décontamination résiduelle in situ sur des textiles ou des plaques d’acier.

Conclusion
Le RSDL a été développé en tant qu’alternative aux produits adsorbants utilisés pour la décontamination des produits chimiques de guerre. Sa supériorité contre les vésicants (HD) et les neurotoxiques organophosphorés (série G et Vx) est indéniable. Ce produit peut donc être utilisé dans les situations de conflit par les militaires. Dans les scénarios de décontamination civile, il décontaminera ces mêmes produits chimiques de la menace en s’adressant aux premiers secours, la sécurité civile... Décontaminant efficacement les pesticides il pourra être utilisé dans les milieux industriel et/ou agricole fabriquant ou utilisant ces produits dangereux.
Habilité par la FDA, il est conforme aux exigences européennes (marquage CE).

Bibliographie
1- Skin decontamination : principles and perspectives. HP Chan, H Zhai, X Hui, HI Maibach. Toxicology and industrial Health, 2013, 29, 955-968.
http://tih.sagepub.com/content/29/10/955.full.pdf+html
2- Developments in alternative treatments for organophosphate poisoning. R Ier, B Iken, A Leon. Toxicol. Lett (2015), http://dx.doi.org/10.1016/j.toxlet.2015.01.007.
3- Reactive Skin Decontamination Lotion (RSDL) for decontamination of chemical warfare agent (CWA) dermal exposure. MD Schwartz, CG Hurst, MA Kirk, SJD Reedy, EH. Braue Jr. Current pharmaceutical Biotechnology, 2012, 13, 1971-1979.
http://www.ingentaconnect.com/content/ben/cpb/2012/00000013/00000010/art00015
4- Detoxification of organophosphorus pesticides and nerve agents through RSDL : efficacy evaluation by 31P NPR spectroscopy. PW Elsinghorst, F. Worek, M. Koller. Toxicol. Lett.(2015),http://dx.doi.org/10.1016/j.toxlet.2014.12.004
5- http://www.rsdl.com/skin-decontamination/rsdl/
6- Ensuring of individual decontamination of hazardous chemicals in the fire rescue service of the Czech republic. Part 2 : comparison of decontamination effectiveness of selected means and procedures. T Cpoun, J Krykorkova. The science for population protection 2/ 2014
http://www.population-protection.eu/prilohy/casopis/eng/20/92.pdf

Lien utile
http://www.ouvry.com/CBRNe/-securite-civile-.
http://www.ouvry.com/CBRNe/lotion-rsdl.html

Information

21-24
NOV. 2017
PARIS-NORD VILLEPINTE

Contact

Réseaux sociaux