"Ils nous protègent, nous les protégeons."

La décontamination immédiate ou d’urgence

La décontamination immédiate ou d’urgence est le procédé qui consiste à éliminer le plus rapidement possible les agents chimiques, biologiques ou radiologiques ayant contaminé une personne, afin d’éviter la propagation des effets pathogènes, en particulier sur la peau, et le transfert de contamination.

Nous décrirons dans cet article les différents moyens de décontamination immédiate ou d’urgence, leurs avantages, leurs inconvénients ainsi que les produits en développement.

Quelques définitions

Contamination : présence indésirable à un niveau significatif d’une substance liquide ou solide sur une surface, dans un milieu ou dans un organisme quelconque. Elle peut porter atteinte à l’intégrité du support ou de l’organisme et elle présente un risque de transfert de contamination pouvant être à l’origine de contamination secondaire et/ou croisée.

Décontamination : c’est le procédé qui consiste à éliminer par absorption, destruction, neutralisation ou désactivation les agents chimiques ou biologiques ou, par enlèvement les agents radiologiques. Dans le cas de la décontamination immédiate ou d’urgence, elle doit être faite rapidement afin d’éviter la propagation des effets pathogènes, en particulier sur la peau, et le transfert de contamination.

Décontamination immédiate et décontamination d’urgence : la décontamination immédiate s’adresse plus au domaine militaire. Elle peut être effectuée par l’individu lui même et peut comprendre, en plus, la décontamination d’une partie des vêtements ou de l’équipement personnel. La décontamination d’urgence s’adresse au domaine civil pour limiter l’intoxication de la victime, généralement par voie cutanée, et pour prévenir le risque majeur de transfert de contamination et l’atteinte des sauveteurs.

Les principes de la décontamination immédiate/urgence

Elle est réalisée, soit par voie sèche avec absorption et déplacement mécanique du contaminant avec un inconvénient majeur qui est celui de la ré-aérosolisation de la poudre contenant le toxique. On peut aussi utiliser des solutions comme le RSDL ou des solutions enzymatiques. Le terme de décontamination humide est plutôt réservé à la décontamination approfondie au moyen d’une douche. Si la décontamination d’urgence est plutôt destinée à protéger la personne atteinte, la décontamination approfondie s’adresse plus à la sécurité du sauveteur.

Décontamination sèche

Les composés absorbants peuvent être de l’argile (comme la terre de Foulon), de la terre, de la farine, du talc.... C’est la terre de Foulon qui est actuellement utilisée et son emploi date de 5 000 ans avant J.-C. Elle absorbe très bien l’eau. L’argile smectique a été utilisée par les britanniques pour nettoyer la laine brute (foulage). C’est un silicate d’aluminium hydraté dérivé de la montmorillonite (de couleur verte).

Le gant poudreur contient de la terre de Foulon : il permet dans un premier temps de répandre la poudre sur le contaminant pour l’ adsorber. L’autre face du gant récupère la poudre contaminée. Très utilisé, il présente néanmoins des inconvénients importants : il ne neutralise pas l’agent en produisant donc des déchets toxiques, il se ré-aérosolise facilement en provoquant des contaminations secondaires (chez le même individu) ou des contaminations croisées (chez des individus différents) et enfin, la poudre ne doit pas entrer en contact avec une peau lésée, la bouche ou les yeux (ce qui n’arrive pas dans le cas d’un homme équipé d’EPI (tenue, masque, gants...). La terre de Foulon est maintenant bien utilisée pour la décontamination de la peau malgré ces restrictions.

Décontamination avec RSDL

RSDL (Reactive Skin Decontamination Lotion) est un produit qui se présente sous la forme d’une éponge imprégnée. Ce produit est spécifiquement développé pour la décontamination de la peau saine à condition qu’elle intervienne dans les 5 minutes après la contamination. Les agents chimiques comme le gaz moutarde, le sarin, GB et VX sont rapidement neutralisés. Le déchet est banalisé et il n’y a pas de ré-aérosolisation. Le système agit à 2 niveaux : déplacement (décontamination par transfert) et dispersion de la lotion active sur la peau. Le produit est composé de KBDO (Potassium 2,3 butanedione monoximate (KBDO) qui est une oxyme dont l’action enzymatique inactivante des produits chimiques se fait par substitution nucléophile SN2. Un tampon maintenant le pH entre 10,35 et 10,85, le diacetyl monoxime (DAM) et du Polyethylene glycol monomethyl ether (MPEG) jouant le rôle de solvant amphiphile. Les avantages de RSDL sont, une efficacité rapide sur les agents chimiques de guerre et les TICs et l’absence de ré-aérosolisation. Il ne doit pas être appliqué sur la peau lésée et les muqueuses.
Pour ce produit on pourra suivre les liens suivants :

http://www.ouvry.com/CBRNe/lotion-rsdl.html
http://www.ouvry.com/CBRNe/Reactive-Skin-Decontamination-103.html
http://www.ouvry.com/CBRNe/nrbce-decontamination-immediate-le.html

Décontamination biologique de la peau

La cible primaire d’une attaque biologique est l’inhalation et l’ingestion. Il faut donc protéger l’appareil respiratoire, la peau (nota, la peau saine ne laisse pas passer les microbes, sauf exception) et surveiller l’alimentation. Le risque majeur est donc la ré-aérosolisation et c’est pourquoi si la décontamination par déplacement est possible, la dégradation est vivement conseillée car, en cas de ré-aérosolisation les germe va se multiplier loin du point d’impact ce qui est recherché dans l’utilisation de ce type d’arme. Sur une peau, il faut soigner les plaies avec des désinfectants classiques après un lavage à l’eau savonneuse.

Le gant Dec’Pol de chez OUVRY

Un gant de nouvelle génération pour la décontamination immédiate ou d’urgence sera bientôt mis sur le marché par OUVRY. Il permet le transfert rapide des contaminants à l’intérieur du gant par absorption. Au sein du gant les contaminants chimiques et biologiques sont détruits. La conception innovante empêche tout relargage de toxique et donc les contaminations secondaires et/ou croisées. Il y a une véritable synergie entre le matériau absorbant et les agents actifs qu’il contient. Le support a une grande capacité d’absorption (600 % de son poids pour 90 % pour la terre de Foulon) et il est capable d’absorber 99 % d’une solution de paraoxon (simulant Vx) déposée sur un support. Les agents actifs dégradent 90 % de paraoxon en 3 heures et présentent une activité antibactérienne de 7 log sur Escherichia coli en 1 heure et 3 log sur Staphylococcus aureus en 3 heures.
Les produits de dégradation des produits chimiques ne sont pas toxiques.

On pourra télécharger la présentation du produit ci-dessous

Information

21-24
NOV. 2017
PARIS-NORD VILLEPINTE

Contact

Réseaux sociaux